AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 △ please, forgive me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: △ please, forgive me.   02.07.12 9:53

Profil
Kwansup - 3ème année
avatar
MESSAGES : 28
INSCRIT LE : 09/06/2012
POKEPOINTS : 9

AGE : vingt-et-un ans.
AVATAR : Kris (EXO-M) - Wu Yi Fan



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t58-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t68-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


L’agenda de Cameron se trouvait être toujours très bien organisé, comme si chaque minute de son temps était compté. Il y avait une couleur pour les devoirs, une autre pour les rendez-vous importants du style conférence ou visite chez son médecin, et enfin une dernière pour les rendez-vous plus personnels. Il savait ainsi exactement où il devait se rendre, quand et avec qui. Tenir à jour ce carnet était crucial pour lui, non pas qu’il soit particulièrement populaire et demandé, mais cela lui permettait entre autre d’entretenir son petit harem. Cameron fréquentait quelques femmes plus régulièrement que d’autres afin de s’assurer d’être vu avec elles. De cette manière personne ne soupçonnait son homosexualité et la plupart le prenait pour un don juan au cœur de pierre. Toutes ces demoiselles se doutaient bien de l’espèce de trafic du garçon, mais bien heureuses de s’afficher au bras d’un aussi bel homme, elles ne rechignaient jamais. Il faut dire que Cameron n’hésitait pas à envoyer balader les plus chiantes, pourquoi s’encombrer inutilement ? Surtout qu’il ne comptait pas construire quoique ce soit avec l’une d’entre elles. Elles n’étaient qu’objets et amusements, bien que ces derniers temps il ne s’amusait plus autant. Il s’ennuyait même. Il ne prenait plus de plaisir sous leurs draps depuis longtemps. Mais il continuait à jouer son rôle de prince charmant. Il n’y avait qu’avec ces femmes là qu’il était aussi gentil et charmeur. Elles l’adoraient pour tout ça. Il était pleins d’attentions envers elles, toujours à les enlacer et les embrasser, à leur dire des mots doux, et à les couvrir de cadeaux. Le petit ami parfait, parfait mais bien gay. Il se retenait de grimacer à chaque baiser échangé, il levait les yeux aux ciels lorsqu’elles gagatisaient, et devait simuler lorsqu’elles lui offraient une gâterie bien incapables d’arriver à la cheville de ce qu’un homme peut lui procurer comme plaisir. Tant de choses qui l’empêchaient d’apprécier les femmes, en plus de cette haine qu’il nourrissait envers elles depuis son adolescence et l’affreuse trahison dont il a été victime. Il ne virera plus jamais de bord, dommage pour elles. Heureusement, elles sont bien trop naïves pour se douter de quelque chose. La preuve aujourd’hui avec une conquête toute fraiche et sans doute surexcitée à l’idée de passer l’après-midi avec lui. Alors que de son côté, Cameron n’était même pas moyennement content, il était blasé mais comme s’il s’agissait d’un devoir, il se préparait minutieusement pour ce rencart. Coiffure, tenue, parfum, rien n’était laissé au hasard. Tout devait être nickel. Aucun cheveux n’était pas à sa place, il sentait bon l’homme, et après une dernière analyse devant le miroir, il se tourna vers son goupix qui approuva en bougeant la tête. Il sourit doucement, et le fit rentrer dans sa pokéball avant de s’éclipser.

La chanceuse du jour l’attendait à l’entrée du centre commercial pour une virée shopping. Cameron avait accepté pour la bonne et simple raison qu’il s’agissait de l’activité la moins chiante qu’il pouvait endurer avec une femme. Il aimait bien faire les magasins. Peut être son côté homosexuel ? Allez non, ne tombons pas dans le cliché. Comme prévu, sa conquête était là, pétillante et rayonnante à lui donner la gerbe. Il s’approcha et comme un prince lui baisa la main avant de lui offrir son bras qu’elle attrapa sans hésiter. Le marathon pouvait commencer. Elle l’emmena dans presque toutes les boutiques, même les plus nulles ou insignifiantes. Elle le força même à essayer plusieurs vêtements, venant parfois le rejoindre dans la cabine. Sans gêne cette petite. Ce n’était pas pour lui déplaire, au moins, il n’avait pas le temps de se poser et de s’emmerder. Cela lui interdisait également de trop réfléchir. Car depuis quelques semaines, Cameron voyait sans cesse le visage d’un certain jeune homme s’imposer à ses pensées. Cela l’embêtait et le travaillait. Il pensait souvent à lui et essayait de mettre de l’ordre dans ses sentiments puisque cet homme avait légèrement tout renversé. Il refusait de ressentir quelque chose pour lui et pourtant, tout le monde sait qu‘on ne peut rien contre les sentiments. À force de refouler, on finit par se sentir très mal. Mais les accepter serait tout aussi compliqué. Il ne se voyait pas afficher au grand jour son homosexualité et se sentait encore moins prêt à envisager une relation sérieuse. Ce n’était pas sain, ou plutôt pas une bonne idée. Il s’en sortait bien pour l’instant, avec ses multiples conquêtes et un petit coup d’un soir avec le même sexe de temps en temps. Dans un sens, il avait trouvé un certain équilibre avec cette double vie, alors il ne voyait pas pourquoi il devrait tout chambouler pour un seul homme. Evidemment qu’il l’appréciait, qu’il comptait pour lui, et qu’il lui plaisait mais bizarrement ça ne suffisait pas à lui donner assez de confiance pour enfin s’assumer pleinement. Ah, la psychologie humaine, elle est tellement compliquée. Les pokémons doivent avoir bien moins de problèmes.

Après de longues heures à vagabonder dans les magasins, sa petite amie provisoire lui proposa d’aller se balader un peu dans le quartier, réputé pour être bondé de monde et toujours animé. Comme il n’avait rien de mieux à faire, du moins il ne se souvenait pas avoir autre chose de prévu, il consentit à lui accorder encore de son temps sans trop hésiter. Main dans la main, Cameron tenait dans l’autre les achats de son amie. Quelques fois il pointait du doigt un stand, et ils riaient ensemble. Ou bien il l’embrassait sur la joue et la regardait rougir, fier de lui faire cet effet. Il lui acheta même un petit bracelet qui se vendait sur un des stands et parce qu‘elle insista longuement, accéda à sa requête de d‘acheter et de porter le même. Ils avaient l’air d’un couple, et pour son plus grand bonheur, ils venaient de croiser plusieurs élèves de son école. Une fois encore, la mission était accomplie, son image et son honneur sains et saufs. Malheureusement, les choses n’allaient pas continuer à se dérouler aussi tranquillement, puisqu’après avoir échangé un véritable baiser avec la jeune femme, il aperçut par-dessus son épaule une silhouette plutôt familière. Il posa son menton sur la tête de la demoiselle qui était venu se lover contre lui, et plissa les yeux pour mieux voir. Pas de doute, c’était lui. Son visage se décomposa, et il se sépara plutôt brusquement de la jeune fille. « Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui ne va pas ? J’ai fait quelque chose de mal ? » Il la laissa paniquer toute seule, son esprit trop occupé par la vision de son ami, Wu Xin. Et maintenant ? Qu’est-ce qu’il devait faire ? Aller le voir ou l’ignorer ? Non, il ne pouvait pas faire ça, Wu Xin l’avait surement vu lui aussi. Alors quoi, il ne pouvait tout de même pas abandonner cette nana là. Elle allait lui en vouloir. Puis d’un autre côté, il ne devait rien à Wu Xin, inutile de s’affoler comme ça. Il se mordit la lèvre, incapable de détourner son regard et de reporter son attention sur la jeune femme qui ne cessait de le secouer. Foutu, il avait l’impression d’être foutu, comme piégé ou quelque chose de ce genre là. Pourtant, Wu Xin n’était que son ami. Il le répétait dans sa tête pour se calmer et essayer de s’en convaincre. Comment ce mec là pouvait-il réussir à le mettre dans cet état ? Lui d’un naturel si calme et imperturbable avait du mal à savoir quoi faire., il avait même envie de partir en courant. Non, il ne pouvait pas aller le voir, pas avec elle. Alors il décida de faire comme si de rien n’était, comme si il ne l’avait effectivement pas aperçu et bredouilla quelques excuses à sa fausse copine avant de déposer plusieurs petits baisers sur sa bouche. Il espérait que Wu Xin fasse demi-tour, espoir vain, car du coin de l’œil il pouvait l’observer s’approcher d’eux jusqu’à arriver à leur hauteur. Cameron ne lâcha pas sa conquête, et salua d’un signe de tête son ami. « Wu Xin, je te présente Hae Woo. » La jeune fille offrit un grand sourire à son ami. Nan mais quelle idiote. Non, quel idiot. Mais quel idiot. Il se sentait tellement con de s’être mis dans cette situation. Surement que Wu Xin s’en fichait en plus, il devait être le seul autant perturbé. Il pourrait le détester pour tout ce qu’il lui fait ressentir à cet instant. Son cœur n’est plus trop d’accord avec tout ça. « Tu es seul ? » Demanda-t-il pour meubler la conversation et surtout pour éviter ce silence de plus en plus gênant.

MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   02.07.12 15:37

Profil
Kwansup - 2ème année
avatar
MESSAGES : 5
INSCRIT LE : 28/06/2012
POKEPOINTS : 6

AGE : 20 ans
AVATAR : Huang Zi Tao (EXO M)



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


    Ce matin d'été, quand Wu Xin se réveilla, il était à peine huit heures, il eut le temps d'aller boire son chocolat chaud sur la terrasse et voir le soleil se lever. Il était très fébrile. Il faut dire qu'aujourd'hui était un jour très important pour lui. En effet, il attendait depuis bien longtemps que Cameron de décide à l'inviter à sortir. Son coeur s'affolait terriblement dans sa poitrine à cette idée. Certes ça n'avait rien d'un rendez vous galant. C'était plutôt qu'il lui avait proposé de l'accompagner acheter des vêtements pour éviter que le jeune homme ne se perdre dans les rayons .  Il n'empêche que l'idée de passer du temps avec son GeGe le rendait tout chose. Allez savoir pourquoi ! Etait ce à cause de sa voix délicieusement grave, de sa tignasse blonde, de ses yeux pétillants d'intelligence ? De son étrange ressemblance avec une personne du passé ? 
    Il passa toute la matinée à s'agiter dans l'appartement, se demandant si il n'allait pas se montrer trop timide pour tenir la conversation toute l'apres midi.

    Et si il le trouvait terriblement ennuyeux en plus d'être un vrai boulet ? Et si jamais il ne voulait plus jamais sortir avec lui ? Il ne le supporterait pas. La présence du jeune homme était beaucoup trop précieuse pour lui. Il n'imaginait même pas une seconde ce que cela serait quand ils quitteraient Yeongung, que Cameron partirait en Amérique, comme il lui avait dit, et quand le jeune homme resterait seul...horriblement seul. Etre seul et perdre ce jeune homme ? C'était ses plus grandes peurs.

    Wu Xin n'aimait pas beaucoup quitter l'enceinte de l'école. D'ailleurs, c'était la toute première fois qu'il osait le faire depuis qu'il etait arrivé ici. 
    On pourrait croire qu'il était simplement un solitaire, casanier, tout ce que vous voulez, mais le jeune homme était loin d'exécrer la compagnie des hommes, bien au contraire. Il l'adorait tout simplement. En fait, le petit panda qu'il  était était tout simplement impossible à détester et n'arrivait pas à détester les gens, même ceux ci profitaient de sa faiblesse et de son innocence pour le blesser.
     Il n'empêche qu'il n'aimait pas quitter son environnement tout simplement parce qu'il ne savait pas se débrouiller tout seul. Son réveil du long coma qu'il avait subi avait amené une foule d'effet secondaire, comme des pertes d'équilibre, une amnésie totale, et autre. Bref...des symptômes bien charmants mais qui le rendaient tout simplement incapable d'avoir énormément d'autonomie.

    La, intervenait Zhuang Cameron. Cameron était ce qu'il se rapprochait le plus d'un meilleur ami pour lui bien qu'il lui arrivait d'être un peu abrupt avec lui et exaspéré, il était toujours la quand il en avait besoin. Quand il se blessait, quand il faisait une crise d'angoisse...alors le jeune homme était devenu la personne qui le raccrochait à la vie, une véritable bouée de sauvetage sans laquelle il aurait déjà fait de grosses bêtises. Il était aussi...en quelques sortes...sa vision du prince charmant. Bien qu'il soit très chaste et innocent dans ses pensées, il ne pouvait s'empêcher de le détailler très souvent, observer la façon dont ses lèvres se retroussaient quand il lui souriait, ou combien ses longs doigts étaient frais sur sa joue brulante, de se répéter le plus souvent possible les douces paroles en chinois qu'il murmurait pour le calmer.
    Il ne savait pas pourquoi son coeur s'affolait toujours en sa présence, mais ce qui était sur, c'est qu'il était tout à fait capable de traverser la ville pour aller le rencontrer.

    En fait, normalement il n'en aurait pas eu besoin. Cameron venait toujours le chercher et l'accompagnait jusqu'à destination. Comme excuse, il lui racontait qu'il était tellement malchanceux qu'il serait capable de se faire agresser trois fois sur le chemin.
    Malheureusement, le jeune homme avait déjà une heure de retard et n'avait pas appelé pour prévenir de quoi que ce soit. Alors dans sa candeur habituelle, il n'imagina même pas qu'il puisse lui avoir posé un lapin.
    Il se dit qu'il devait avoir oublié qu'ils devaient se retrouver à la chambre du jeune homme. Alors il enfila un t-shirt sans manche qui tombait très légèrement sur ses hanches et un slim rouge avec les converses que lui avaient offertes Cameron pour son anniversaire.
    Satisfait de son image dans le miroir, il se rendit alors sur le champ au centre commercial. Se disant qu'il allait tout simplement retrouver son GeGe sur place. Il prit BonBon avec lui, son rondoudou. Comme a chaque fois qu'il faisait un pas d'ailleurs. Le Pokemon ne le quittait pas d'une semelle. 

    Le chemin jusqu'au centre commercial fut très compliqué. Il n'avait plus du tout l'habitude de se repérer seul dans une ville et chaque bruit fait par les voitures le faisaient sursauter. On le klaxonna au moins trois fois parce qu'il s'était arrêté en plein milieu de la route, perdu, puis il se fit chahuter par un groupe d'universitaires bien éméchés.
    Enfin, il arriva devant l'endroit qu'il cherchait. Souriant, il se précipita avec Bonbon qui couinait sur ses talons juste derrière lui. 
    Il accéléra le pas et entra dans l'enorme hall.
    Il resta bouche bée quelque chose devant l'énormité de la chose. 
    -Ouah....t'as vu BonBon ? C'est magnifique.
    Il n'aurait pas vu son ami si BonBon ne l'avait pas reconnu et ne se serait pas précipité vers lui en couinant encore et encore.
    -BonBon ! Bonbon reviens !!
    Le jeune homme se mit à lui courir après et attrapa le pokemon dans ses bras avant que celui ci n'atteigne Cameron. Mais quand le petit chinois releva les yeux, il le vit, entrain d'embrasser une jeune femme. 
    Bizarrement, son coeur se serra terriblement dans sa gorge en le voyant comme ça...mais qu'est ce qu'il pouvait bien espérer d'autre exactement ? 
    Il ne pouvait pas espérer l'avoir tout à lui, bien évidemment, mais il s'approcha, inquiet de savoir pourquoi même après l'avoir vu, il l'ignorait quand même.
    -Hey, GeGe ! Je...
    « Wu Xin, je te présente Hae Woo.

    La jeune femme était très jolie. On pouvait dire que le jeune homme avait bon gout. Mais le jeune homme ne pouvait s'empêcher de se sentir horriblement amer et triste. D'ailleurs, ses grands yeux de Panda se remplirent lentement de larmes quand il commença à comprendre que Cameron l'avait totalement oublié.
    « Tu es seul ? »
    -Je devais me promener avec toi aujourd'hui tu ne te rappelles pas ? C'est toi qui m'a invité. Je suis venu à pieds parce que je voyais que tu ne venais pas me chercher...
     
    Il se rendit compte qu'il était complètement pathétique, la. La fille d'ailleurs, l'observait avec un sourire narquois. Il n'avait peut être tout simplement pas envie de le voir. 
    -Je vais te laisser t'amuser...j-je vais rentrer.
    Bonbon se retourna pour s'accrocher à son cou, et il partit rapidement en sens inverse, en essayant de cacher ses gros sanglots.

MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   04.07.12 8:25

Profil
Kwansup - 3ème année
avatar
MESSAGES : 28
INSCRIT LE : 09/06/2012
POKEPOINTS : 9

AGE : vingt-et-un ans.
AVATAR : Kris (EXO-M) - Wu Yi Fan



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t58-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t68-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


À présent, il se détestait, ou plutôt il était terriblement gêné. Cela le dérangeait que Wu Xin le voit avec une fille. Pourtant, un autre élève, il aurait été heureux. En temps normal, c’était ce qui l’aidait à construire sa réputation de don juan et son apparente hétérosexualité. Sauf que là, bizarrement, il se sentait mal à l’aise. Il avait ce genre de poids sur le cœur fort désagréable que l’on a lorsqu’on se retrouve dans une situation non-désirée et qu’on perd le contrôle. Mais surtout, il avait l’impression de tout gâcher. Comme si par ce simple accident, il pourrissait leur amitié. Il voyait bien les yeux de son ami. Ils brillaient. Pas à cause des lumières, mais bien à cause de lui. Il se trouvait au bord des larmes et qu’est-ce que Cameron faisait ? Il gardait sa main sur la hanche de la demoiselle. Il restait droit, l’air fier alors qu’il ne l’était pas. Con, il était juste con. Jamais il n’avait voulu faire de mal à Wu Xin. Il ne pensait d’ailleurs pas le croiser ici. Pour lui ce n’était qu’un fâcheux assemblage d’évènements. Et puis, pourquoi se souciait-il tant de ce que Wu Xin devait ressentir ? Après tout, ils ne sont que des amis. Cela ne devait pas lui faire grand-chose de le voir avec une fille. Imbécile, Cameron n’y croyait pas. Cameron pouvait être un enfoiré, et jouer l’aveugle, mais là il voyait bien ce qu’il se passait. Il savait ce qu’il ressentait réellement pour le garçon, mais il avait conscience aussi qu’il ne voulait pas le laisser éclater au grand jour. Parce que bizarrement, cette connexion entre eux, il n’était pas sur de pouvoir l’assumer. En fait, il était certain d’en être incapable alors hors de question de faire de faux espoirs à Wu Xin. D’ailleurs, qu’est-ce qui lui disait que c’était réciproque ? Wu Xin, si innocent, si pur, ne se doutait de rien et ne ressentait peut être rien. Il était blessé, mais surement pour une autre raison. Non là vraiment, Cameron jouait au con.

En fait, que faisait Wu Xin ici ? Tout seul ? Cameron n‘aimait pas qu‘il se balade comme ça. Il le connaissait, il ne se défendrait pas si on s‘en prenait à lui. Puis il pourrait se perdre en plus. Wu Xin aurait dû lui demander de l‘accompagner, il aurait planté cette idiote s‘il avait su. Oui, s‘il avait su. Il était sensé savoir justement. « Je devais me promener avec toi aujourd'hui tu ne te rappelles pas ? C'est toi qui m'a invité. Je suis venu à pieds parce que je voyais que tu ne venais pas me chercher... » Son cœur se serra. Il se tordit dans un sens puis dans l’autre.  Un minuscule douleur. Un désagrément plus qu’autre chose. La culpabilité qui vous envahit soudain, elle est souvent comme ça. Ses pensées se bousculèrent. Il n’avait pas fait exprès. Il ne se souvenait pas. Ce n’était pas noté dans son agenda. Rien n’était sa faute. Pourquoi diable n’avait-il pas écrit ce rendez-vous ? Qu’est-ce qu’il avait fait pour oublier ça ? Quelque chose d’aussi important qu’une sortie en ville avec Wu Xin ? « J‘avais oublié, excuse-moi. » Enflure. Quel enflure ce mec. Malgré tout, il gardait la tête bien haute, ce regard presque froid si différent de celui qu’il était normalement avec lui. Il ne devait juste pas perdre la face devant la jeune femme qui apparemment trouvait son ami ridicule. Elle pouffait de rire, se cacher derrière son épaule pour faire ça avant de tirer sur son t-shirt pour lui montrer comme ça l’amusait. Quelle salope. S’il savait qu’elle n’était qu’une parmi tant d’autres. Juste un objet, une décoration, une protection. Rien de plus. Alors que Wu Xin, oui Wu Xin, il était tellement plus pour l’américain.

« Je vais te laisser t'amuser...j-je vais rentrer. » Non. Cameron ne voulait pas qu’il rentre, surtout pas seul. D’ailleurs, il ne souhaitait pas le voir partir. Il désirait rester avec lui, se faire pardonner, le serrer dans ses bras. Mais tout ça, il ne pouvait ni ne savait comment l’exprimer. Tout ce qui réussit à sortir de sa bouche fut un faible. « D‘accord, à demain. » Cameron, cet homme incapable de parler de lui et surtout de ses sentiments. Il gardait toujours tout enfoui. Il refusait souvent la vérité. D’ailleurs il n’assumait pas son homosexualité. Il regarda Wu Xin s’éloigner, le cœur à l’envers, un nœud dans la gorge. Que faire ? Il ne devrait pas le laisser comme ça. Il avait eu l’air si triste de le découvrir avec cette greluche. Et puis, comment allait-il faire pour rentrer seul ? C’était dangereux, trop dangereux pour lui. Sauf que plus il attendait, plus son jeune ami se fondait dans la foule et disparaissait de son champ de vision. Et ce n’est que lorsqu’il le perdit complètement des yeux qu’il se réveilla. Son sang ne fit qu’un tour. Il bredouilla des excuses à la jeune femme et partit à sa poursuite.

Il slaloma entre les gens, bouscula certaines personnes, et paniqua parce qu’il n’arrivait pas à le retrouver. Il regardait à gauche et à droite. Il crut le voir au loin, mais lorsqu’il posa la main sur cette épaule, ce n’est pas le visage de son ami qu’il découvrit. Il s’était trompé. Zut. Il respira un bon coup avant de reprendre sa course. Il n’allait pas le laisser. Il se sentait trop mal. Il avait trop envie de le serrer dans ses bras. Il devait s’excuser à tout prix. Il l’avait visiblement blessé. Lorsqu’enfin il aperçut une boule rose accrochée au cou d’un jeune homme aux cheveux noirs, il sut que c’était lui. Il se précipita vers lui, et l’attrapa par le bras pour qu’il s’arrête. Lorsqu’il se retourna vers lui, il sourit faiblement et même timidement. « C‘est bon, je vais rester avec toi. Pardonne-moi. » Là, au milieu des gens qui ne se souciaient guère d’eux, Cameron ne voyait plus que le jeune homme. Si heureux d’avoir réussis à le rattraper, et prêt à tout pour qu’il veuille bien l’excuser de son comportement.

Cameron devrait se laisser aller plus souvent. Il faudrait qu’il s’autorise à être lui-même, à suivre ses véritables sentiments, comme aujourd’hui. Il se demandait encore comment il avait fait pour oublier ce rendez-vous avec Wu Xin. Il aimait tant passer du temps avec le plus jeune. Surtout, ne le répétez pas mais il l’aime beaucoup. Tellement en fait, qu’il l’attira contre lui et le serra dans ses bras, chuchotant quelques mots à son oreille. « Je suis un idiot, je sais. » Il pouffa de rire, nerveusement. Il s’en voulait réellement d’être aussi con des fois. De ne penser qu’à lui et à sa putain de réputation. Il était temps qu’il ouvre les yeux non ? Qu’il voit Wu Xin autrement et qu’il veuille bien être heureux lui aussi ? Malheureusement, ce n’était pas prêt d’arriver. Cameron préférait son petit confort. Il ne prendra pas le risque de tout chambouler, même pour Wu Xin, même pour cet homme auquel il tient tellement et qu’il veut tant protéger. En fait, s’il veut le protéger, mieux vaut ne jamais rien dire et toujours cacher ses propres sentiments. Il risquerait de lui faire du mal, comme là.

Il se détacha de lui, se rendant compte de son geste et regarda autour pour s’assurer que personne de l’école ne les avait vu. Il resta pourtant assez proche de lui, et chercha sa main pour entrelacer ses doigts avec les siens. « Viens, on va ailleurs. Dans un endroit plus calme, tu veux ? »

MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   04.07.12 11:52

Profil
Kwansup - 2ème année
avatar
MESSAGES : 5
INSCRIT LE : 28/06/2012
POKEPOINTS : 6

AGE : 20 ans
AVATAR : Huang Zi Tao (EXO M)



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


    Wu Xin ne comprenait pas pourquoi il avait autant le coeur en miette en le découvrant ici avec cette fille et en se rendant compte qu'il avait totalement oublié leur rendez vous...alors que lui n'avait cessé d'y penser pendant des semaines. Comment est ce qu'il allait habiller ? Qu'allaient t'ils faire ? Cette sortie plairait t'elle à Cameron ? Toutes ces questions se chevauchaient dans son esprit depuis que Cameron lui avait proposé d'aller se balader en ville ensemble. Mais tout tombait en morceau maintenant. Lui qui avait espéré que ce soit réellement spécial pour lui se rendait compte qu'il ne l'avait surement fait que pour les mêmes motivations que l'on emmène sa mamie faire les courses.
    Immédiatement, sans qu'il puisse le contrôler, les larmes lui montèrent aux yeux et il fit de son mieux pour ne pas sangloter, tout simplement parce que cette fille le faisait déjà passer pour assez ridicule.
     
    C'était encore une chose pour laquelle, le jeune homme etait profondément déçu. Pourquoi la laissait t'il se moquer ouvertement de lui sans sourciller, alors qu'il faisait terre la première personne qui essayait quand ils etaient à l'école ? 
    Il se mordilla la lèvre, et expliqua au plus vieux qu'il etait censé venir la chercher pour sortir. Tant pis, les fringues attendraient. Il n'avait plus aucune envie d'aller faire les boutiques avec ce qu'il venait de voir. Il avait juste envie de s'enfuir et aller se cacher tout le reste de la journée dans sa chambre et sous la couette.
    « J‘avais oublié, excuse-moi. »
    Dit aussi froidement, c'était tout comme si il s'en fichait comme de sa première chaussette. Et Wu Xin, qui ne connaissait rien à la subtilité du rôle que son ami jouait, le prit comme cela. S'en était d'autant plus dur à avaler.
    Il fallait qu'il parte d'ici, et très vite, sinon, malgré la présence de BonBon, il risquait de se mettre à pleurer comme un bébé devant eux. Et ça, c'était tout juste ce qu'il ne voulait pas. 

    Il bredouilla quelques mots pour s'excuser puis fila avant que Cameron ne lui dise au revoir. Alors il put laisser libre cours à ses larmes qui tombaient à grosse goutte sur ses joues. Le jeune homme avait été encore plus blessé par le comportement hypocrite de son GeGe, qu'il ne l'aurait pensé. Mais bientôt, puisqu'il était trop occupé à se frotter les yeux pour arrêter ses pleurs, il se retrouva totalement perdu et paniqué au milieu d'une foule de plus en plus compact, alors qu'il cherchait désespérément la sortie, tout en se faisant bousculer par de gens totalement insensible à son désarroi.
    Il allait faire une crise de panique, c'est sur. Heureusement, quelques secondes plus tard, une main se posa sur son épaule, le faisant virevolter et soupirer de soulagement malgré le fait qu'il en voulait toujours à Cameron... Il se retint de justesse de se jeter dans ses bras.

    « C‘est bon, je vais rester avec toi. Pardonne-moi. »
    Le jeune homme ne dit rien mais fit la moue et essuya simplement ses joues encore mouillées de larmes. Il n'était pas le genre rancunier, bien au contraire. Il n'était même pas sur d'être encore en colère contre lui. Il ne pouvait pas résister au jeune homme, tout simplement. 
    Malheureusement, il était fatigué, fatigué de toute cette mascarade de sentiments. Parfois, il avait la sensation que peut être que son ami pouvait envisager quelque chose avec lui... D'autre fois c'était totalement le contraire. Il ne savait pas sur quel pied danser et dans l'état d'extreme fragilité dans lequel il se trouvait, c'était juste trop douloureux. 
    -Tu n'as pas besoin de te forcer, tu peux retourner avec elle...
    Mais l'américain ne manqua pas de le faire terre en l'attirant dans ses bras. Ce qui était toujours d'une grande efficacité, il fallait bien l'avouer. Comme par un réflexe incontrôlable, il se serra plus contre lui, un peu comme si il pouvait se fondre dans le jeune homme et se sentir constamment protéger de cette façon. Il ferma les yeux, profitant de cet instant, bien que la logique aurait voulu qu'il le repousse et qu'il exige des explications. Mais tant pis. Il était aussi faible que Cameron était idiot.
    « Je suis un idiot, je sais. »
    Le jeune homme acquiesça bêtement d'un signe de tête, ajoutant un petit rire larmoyant à celui, gêné, de son compagnon.

    « Viens, on va ailleurs. Dans un endroit plus calme, tu veux ? »
    C'était la chose qu'il fallait dire pour le calmer immédiatement, malgré le fait qu'il s'était séparé de lui de façon plus que suspicieuse. Il vint fermement accrocher sa main et tint BonBon de son autre bras. BonBon qui ne disait rien, observant son compagnon avec deux grands yeux curieux.
    Ils quittèrent alors le centre commercial. Ce n'était pas plus mal, le jeune homme ne se sentait pas du tout le courage d'aller faire les magasins et se mêler à la foule maintenant. Au lieu de cela, ils marchèrent sur une petite centaine de mètres dans la rue. Cameron répéta son manège de lui prendre et de lui lâcher la main plusieurs fois, en particulier quand ils croisaient des jeunes de Yeongung. 
    Comprenant ou est ce que le jeune homme voulait en venir, quand il voulut lui reprendre la main une nouvelle fois, il la lui refusa, et leva des yeux innocents vers lui. 
    -Tu as honte de promener avec moi GeGe ?
    Il détourna les yeux et le suivit dans un petit parc floral. Il ne connaissait pas exactement ce que c'était mais il imaginait que ça avait un rapport avec les fleurs et que BonBon adorerait gambader. D'ailleurs, elle commença à s'agiter immédiatement après qu'il entrèrent dans le parc. 

    Il ne tarda pas à recommencer à agripper la main du jeune homme, effrayé par un groupe d'homme qui venait de le bousculer. 
    Ils allèrent finalement s'asseoir à l'ombre, tout près du petit point d'eau au centre du parc. Wu Xin avait des yeux comme des billes à regarder tout autour de lui, admirant les fleurs de toute les couleurs et Bonbon qui courait autour d'eux en poussant des cris de joie. Il rit doucement.
    -La pauvre elle n'a pas trop l'occasion de prendre l'air souvent.
    Il etait tout prêt de Midi, et comme il l'avait promis deux semaines auparavant à son ami, il avait préparé le repas. Il avait passé au moins trois heures à faire un bento digne de ce nom, et s'était donné du mal avec une enorme variété d'ingrédient. Au final, le tout donnait une ribambelle de personnages de dessins animés.
    C'etait enfantin, mais réussi au moins, et fait avec soin et amour. On pouvait le voir. Il tendit timidement la boite à son compagnon.
    -Tu dois avoir faim... J'espere que ça te plaira.




MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   08.07.12 9:28

Profil
Kwansup - 3ème année
avatar
MESSAGES : 28
INSCRIT LE : 09/06/2012
POKEPOINTS : 9

AGE : vingt-et-un ans.
AVATAR : Kris (EXO-M) - Wu Yi Fan



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t58-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/t68-zhuang-cameron-cold-heart-baby http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


Comment faisait-il pour être aussi bête ? Cameron se haïssait à cet instant. Il voyait encore le visage de Wu Xin se décomposait devant ses yeux. Il devait absolument le retrouver pour s’excuser. Il ne comprenait même pas qu’il ait pu oublié leur rendez-vous. Surtout que l’invitation venait forcément de lui, il voyait très mal Wu Xin oser demander quelque chose comme cela. Alors oui, il avait non seulement zappé de l’écrire dans son agenda mais ça c’était également effacé de sa mémoire. Quel nul. Il sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine alors qu’il courait entre les gens à la recherche de son ami. Il paniquait à l’idée que celui-ci se perde ou lui en veuille réellement. Le simple fait de penser qu’il l’avait blessé lui nouait la gorge. Heureusement, il eut beaucoup de chance et après s’être trompé une première fois, il tomba sur le jeune homme. Cette fois-ci pas de doute possible avec cette boule rose accrochée autour de son cou. Il courut à sa rencontre et l’attrapa le tirant dans un geste brusque pour qu’il lui fasse face. Cette bouille en larmes, il ne pouvait résister, il se détestait. Quel con d’avoir fait ça à ce garçon qu’il apprécie tant, et bien plus encore.

Il espérait que Wu Xin ne lui en voudrait pas trop pour ce coup un peu foireux voir même carrément dégueulasse qu’il lui avait fait. Il méritait des baffes, ça c’était sur. On ne fait pas pleurer quelqu’un que l’on aime autant. On ne fait pas pleurer un ange comme Wu Xin. « Tu n'as pas besoin de te forcer, tu peux retourner avec elle... » Cameron secoua la tête, comment pouvait-on être aussi naïf ? Il n’aimait guère que Wu Xin le fasse fondre comme ça, mais à chaque fois qu’il se comportait comme un enfant, Cameron craquait presque systématiquement. Une fois encore, il ne parvint pas à garder ses distances très longtemps, désirant ardemment le prendre dans ses bras pour le réconforter et sentir son corps contre le sien. Il le serra fort, une main derrière sa tête caressant de façon répétitive ses cheveux. « Je ne me force jamais avec toi. Compris ? » Enfin, il se forçait à garder ses sentiments, à les refouler, à les enterrer presque. Tout pour que Wu Xin ne se rende compte de rien et que lui puisse vivre dans l’illusion que son ami n’est effectivement qu’un ami à ses yeux. Depuis un bon moment il essayait de s’en convaincre, mais cela devenait de plus en plus compliqué.

Il se traita d’idiot ce qui eut pour effet de faire rire son ami. Enfin quelque chose qui ressemble à un sourire. Le voir pleurer était une telle torture pour lui. Il avait de la chance que Wu Xin ne soit pas plus rancunier comme ça et qu’il accepte de lui parler. Il aurait aussi bien pu lui faire la gueule. Cameron l’aurait parfaitement compris. Peut être qu’il aurait eu du mal à l’encaisser, mais cela aurait été normal. Heureusement, Wu Xin semblait ne pas pouvoir lui résister ou lui en vouloir. Une bonne chose. Il pouvait ainsi tenter de se rattraper en passant le reste de son temps avec lui. Mais ailleurs si possible. Parce que là tout de suite, Cameron craignait de croiser des gens de l’école. Des gens qui pourraient rapporter la scène, et briser sa réputation de don juan en deux temps trois mouvements. Parce que bon, vous voyez beaucoup de coureurs de jupons consoler leur ami de cette manière ? Pas trop hein. Pour éviter de prendre trop de risques, il lui proposa donc d’aller dans un endroit plus calme tout en se séparant de lui un peu précipitamment.

Néanmoins, c’est main dans la main qu’ils commencèrent à marcher. Un peu paradoxal tout ça. Mais Cameron appréciait le fait d’être en contact avec son ami. C’était presque un besoin lorsque celui-ci se trouvait à proximité.
Sauf que dans la rue y a du monde, et y a surtout beaucoup de jeunes dont certains visages qui ne lui sont pas totalement inconnus. Il lâcha donc à plusieurs reprises la main de Wu Xin avant de la lui reprendre. Un jeu compliqué, et qui ne l’amusait pas forcément. Mais tout cela le gênait un peu. Pas tant le fait même d’être accompagné d’un homme, mais plutôt qu’on puisse le voir et le juger. Qu’on lui colle cette étiquette de tapette. Cette étiquette dont il avait eu tant de mal à se débarrasser. Puis d’un coup, alors qu’il voulait reprendre la main de Wu Xin, celui-ci l’esquiva. Cameron tourna la tête vers lui, un léger pincement au cœur et l’air fermé. « Tu as honte de promener avec moi GeGe ? » Cameron se mordit la lèvre, gêné d’être pris sur le fait. Il ne pouvait pas lui dire que non, il lui demanderait pourquoi ce petit manège, et s’il lui disait oui, il le blesserait. Surtout que ce n’était pas la vérité. Il n’avait pas honte de lui. Il avait honte d’aimer les hommes. Il secoua négativement la tête et bredouilla quelques mots. « Non, non, bien sur que non Wu Xin. J‘aime beaucoup être avec toi, je t‘assure. » Cela sonnait juste, et en même temps un peu faux. Evidemment qu’il appréciait sa compagnie. Il avait juste peur de ses sentiments et du regard des autres. Pas si mature que ça le Cameron, et un peu lâche sur les bords même.

Il eut un léger sourire au moment où Wu Xin lui reprit la main, visiblement un peu intimidé par une bande de jeunes hommes. Pour le rassurer, il lui serra un peu plus fort la main avant de l’entrainer à gauche, vers un petit coin à l’ombre d’un arbre et surtout des regards. Peu de jeunes s’installaient là, il pouvait donc respirer un peu, ayant un poids en moins sur ses épaules et relâcher son attention. Cameron se laissa donc tomber sur les fesses, bien heureux et comme plus léger. Et chose rare, Cameron se mit à rire en voyant le rondoudou de son ami sauter dans tous les coins apparemment très heureux d’être là. Il essaye de l’attraper au moment où elle passa devant lui, et cela augmenta en décibels les cris de joie du pokémon. Cameron appréciait toujours d’en voir un aussi heureux que ça.

Un peu trop occupé à observer la boule rose courir un peu partout, il ne remarqua pas tout de suite que son ami avait sorti le repas de son sac. Ce n’est que lorsque celui-ci ouvrit la bouche pour parler qu’il se retourna. Le sourcil arqué, puis ensuite la mine étonnée devant le bento qu’il lui avait préparé. Ça y est, il se souvenait de ce repas que Wu Xin avait promis de lui préparer. Un petit sourire attendri se glissa sur les lèvres de l’américain. Il devait avoir pris du temps à tout préparer, et cela le touchait vraiment. « Merci, t‘es adorable. » Il se pencha, glissa une main sur sa joue et embrassa l’autre du bout de ses lèvres. Cameron n’avait pas souvent ce genre de gestes tendres envers Wu Xin. Pourtant, dieu sait qu’il aimerait en avoir plus souvent.

C’est ainsi qu’ils partagèrent ensemble le repas que Wu Xin avait préparé. Tout ça en discutant, en riant, et en observant Bonbon qui courait toujours dans tous les sens. Cameron s’était même un peu rapproché de Wu Xin, leurs cuisses étaient collés lui à l’autre et parfois il se penchait pour regarder le bento du chinois ou encore pour lui voler un morceau de viande. En pleins milieu du repas, il décida comme ça, sans raison, ni rien, de laisser lui aussi quelques uns de ses pokémons gambader. Il choisit les plus disciplinés, à savoir son goupix, son leveinard et son nidoran. Après quoi toute son attention se reporta à nouveau sur son ami. « C‘est vraiment délicieux tu sais. Tu ne veux pas me faire la cuisine tous les jours par hasard ? » Cameron plaisantait bien sur, mais avec la naïveté dont pouvait faire preuve Wu Xin, il y avait des chances pour que ce dernier le prenne au sérieux. Il pouffa donc légèrement de rire et continua de manger tout en gardant un œil sur leurs pokémons.

Lorsqu’après quelques petites minutes il releva la tête de son bento pour regarder son ami, il remarqua que ce dernier avait un grain de riz collé à sa lèvre inférieur. Terrible tentation, horrible envie de faire quelque chose de pas forcément très bien. Cameron se mordit la langue, et hésita tout de même. Il ne devrait pas, ce n’était pas du tout une bonne idée. Il allait lui donner de faux espoirs. Il allait peut être le choquer. Ou pire, il pouvait être vu par quelqu’un. Pourtant, il en avait très envie, trop envie. Le genre d’envie qu’on a du mal à retenir et qui nous fait oublier notre raison. Alors il regarda à gauche, puis à droite, personne. Et sans rien dire il approcha son visage, pinça sa lèvre du bas entre les siennes pour qu’avec la pointe de sa langue il enlève le grain de riz. Il aurait pu en rester là évidemment, mais il reproduit le même geste plusieurs fois, avant de reculer son visage. « Juste parce que tu ne manges pas proprement. »

MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   12.07.12 16:53

Profil
Kwansup - 2ème année
avatar
MESSAGES : 5
INSCRIT LE : 28/06/2012
POKEPOINTS : 6

AGE : 20 ans
AVATAR : Huang Zi Tao (EXO M)



Voir le profil de l'utilisateur http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/ http://yeongung-hagwon.forumgratuit.org/


    Bien sur qu'il avait été blessé par ce qu'il avait vu. Il avait toujours idolâtré le jeune homme. Il l'avait toujours vu comme le prince charmant dont rêvait chaque personne. Bien sur pas le genre à oublier cette sortie dont ils parlaient depuis des semaines à la faveur d'une minette enfagotee et maquillée comme une voiture volée... Pas qu'il soit jaloux...si ? Il l'était ? En tout cas il ressentait toute les émotions que lui avaient décrites son ami quand il lui avait demandé ce qu'était justement ce sentiment : la jalousie.

    Wu Xin se sentait devant son ami comme une jeune fille a qui daignait parler le garçon le plus populaire de l'école sur lequel elle avait flashé. Mais à son niveau de naïveté il faudrait un miracle pour qu'il imagine même ce que ressentait le plus vieux pour lui. Il ne connaissait rien à l'amour ou à l'attirance tout en étant en plein dedans. Parce que si le plus vieux n'était pas trop occupé à essayer de se cacher aux yeux des élèves de Yeongung, il aurait put remarquer que ses sentiments étaient totalement partagés.
    C'est peut être pour cela aussi qu'il se sentit blessé quand, dans la rue, son compagnon ne cessa de lui prendre et lui lâcher la main. Si il n'était pas des plus perspicaces non plus, Wu Xin n'était pas idiot, et il finit par lui refuser sa main pour lui demander si il avait honte de se promener avec lui.

    Ce que le jeune homme aurait compris, évidemment. Il faut dire qu'il n'était pas réellement ce qu'on pourrait appeler l'élite de l'école. Le genre de personnes avec qui on voudrait être vu, quoi. Non, il était plutôt de ce genre qui s'enferme dans sa chambre des que les cours sont finis pour s'occuper de ses pokemons ou étudier. Il n'avait pas énormément d'amis et n'était pas particulièrement mystérieux et attirant. Le tout faisait un mélange qui n'était pas forcément populaire, ou qui, au mieux, laissait totalement indifférent. 
    « Non, non, bien sur que non Wu Xin. J‘aime beaucoup être avec toi, je t‘assure. »
    Ça lui suffit. Il n'était pas du genre à poser autant de questions quand il ne comprenait pas les subtilités des choses auxquelles pouvaient bien penser l'américain. 
    Puis il se dépêcha de reprendre sa main dans la sienne, serrant ses doigts dans les siens quand un petit groupe de garçons se mirent à les bousculer en riant. 

    Il détestait qu'on le bouscule. Ça l'effrayait plus que tout, sans savoir pourquoi. Il faut dire que tout le monde autour de lui lui semblait bien plus grand que sa petite personne. Comme si tous pourraient le casser en deux pour peu qu'ils en auraient envie. 
    Il ne put souffler que lorsqu'ils tournèrent dans une petite rue adjacente ou ils trouvèrent beaucoup moins de monde. Puis dans un petit parc connu pour son  point d'eau et ses grands parterres de fleurs qui de développaient de façon tout à fait étonnante alors qu'ils se trouvaient tout de même dans une grande ville, même si ce n'était pas Seoul, bien sur.

    Evidemment, Bonbon s'enthousiasma énormément. Il faut dire qu'à part dans l'enceinte de l'école, il ne faisait pas énormément sortir ses pokemons, et il s'en voulu soudainement d'être si peu débrouillard. Ici, le pokemon semblait heureux comme jamais à gambader joyeusement et si vite qu'on ne la voyait presque plus. 
    Elle fut rapidement rejointe par tous les autres pokemons des deux garçons. Bientôt une bonne dizaine d'entre eux s'amusaient autour d'eux.
    Wu Xin eut un petit rire charmé, en les couvant du regard.
    -On dirait que nos pokémons on une alchimie spéciale... Tu ne penses pas ?
    Demanda t'il avec un sourire malicieux en lui montrant comme ils jouaient tous ensembles. Une façon de leur signifier ce qu'ils s'efforçaient l'un et l'autre d'ignorer ? Sans doute. 

    Ils continuèrent de regarder un moment le magnifique paysage, jusqu'à ce que la faim de fasse subitement ressentir et que le jeune homme sorte le repas qu'il avait préparé avec énormément de soins et de précautions. Le résultat, d'ailleurs, était tout à fait appétissant et satisfaisant.
    Il avait toujours eu un peu peur que le jeune homme n'aime pas, ou pire, qu'il se moque de lui, mais heureusement, il sembla heureux de découvrir le contenu du bento. 
    Merci, t‘es adorable. »
    Le plus jeune rougit violemment quand le plus vieux lui embrassa la joue. Ses lèvres étaient comme une caresse de soie sur sa joue.
    -Tu fais tellement pour moi GeGe ! C'est normal !
    Il posa ses mains sur ses joues toujours plus rougissantes et se mordit la lèvre avant d'ouvrir précipitamment la boite délicatement décorée. 

    Le repas était délicieux, ce à quoi il ne s'attendait pas, puisque d'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait jamais cuisiné. Il mangea le tout avec un appétit joyeux. Si bien qu'il s'en mit un peu partout sur les lèvres et il ne remarqua pas la façon qu'avait le jeune homme de le regarder en coin. Ni quand il s'approcha de lui.

    Son air curieux quand le jeune homme prit son menton dans ses mais en aurait fait rire plus d'un...mais pas son compagnon. Non. Lui se pencha sur lui pour...pour quoi d'ailleurs ? Tout ce qu'il savait c'est que ce n'était pas désagréable, bien au contraire. La façon qu'il avait de mordiller sa lèvre etait exquise et le jeune homme sentit le rouge lui monter aux joues alors qu'il essaya de le "mordiller"en retour, un peu comme un enfant qui goutait une nouvelle saveur, avec précaution.
    « Juste parce que tu ne manges pas proprement. »
    -Juste....?
    Demanda le jeune homme en mettant une de ses mains sur le torse du jeune homme, l'air profondément concentré.
    -Ton coeur bat vraiment vite.
    Il posa la main du plus vieux sur son torse à lui, toujours l'air aussi innocent.
    -Le mien aussi....

    Malheureusement, Cameron n'eut pas le temps de lui répondre, car une voix sarcastique les fit sursauter.
    -Hey Cameron ! Tu fais une sortie en amoureux ?!



MessageSujet: Re: △ please, forgive me.   

Profil
Contenu sponsorisé



 

△ please, forgive me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YEONGUNG HAGWON :: Jeju City :: Quartier animé-